La MARMOTTE Cyclo 2 Juillet 2017

Cyclo

Encore une ÉNORME édition de l’épreuve cyclo-sportive LA MARMOTTE ce dimanche 2 Juillet 2017 !

Le résumé de François:

Plus de 7000 concurrents inscrits, chiffre plafond fixé par les organisateurs pour des raisons de sécurité. Les places s’envolent en 2 jours à l’ouverture des inscriptions début décembre. 88% d’étranger. Hollandais, belges, danois et anglais en force. 45 nationalités au total.

La Marmotte cyclo, 36éme édition, n’en démord pas: c’est un un succès international pour le sport cycliste amateur.

La Marmotte, c’est une étape légendaire du TOUR DE FRANCE: départ à Bourg d’Oisans au pied de l’Alpe d’Huez. Puis direction le col du Glandon, 15km d’ascension, à ne pas confondre avec le col de la Croix de Fer qui emprunte la même route mais qui bifurque au sommet vers la droite de la fourchette. Après le Glandon, la descente – dangereuse (1 mort en 2010) – est neutralisée. Chronomètres arrêtés. Descente vers la vallée de la Maurienne. St-Jean puis St-Michel de Maurienne. Remontée vers le col du Télégraphe: 12 km d’ascension. Bascule tranquille de 5km vers la station de Valloire où la tradition est l’arrêt au ravitaillement.

Avant le géant des géants: le col du Galibier. 15km d’ascension, d’abord à 7% de moyenne vers le Plan Lachat. Puis à 9% sur les 7 derniers kilomètres. Au sommet, la neige est encore là. On est à 2645m d’altitude. Si la température dans la vallée est de 16°C, il règne là-haut un froid de bête. Guère plus de 5°C. Un silence impressionnant de haute montagne y règne. Le Galibier, c’est le col cycliste à faire au moins une fois dans sa vie !

6 bouygcats ont participé cette année au festin: Valérie (et son mari), Joel et François L pour la 1ére fois, David V pour une 2éme, Benoit pour la 5éme, et moi pour la 10éme fois. Nous sommes accompagnés de Pierre et Thierry nos voisins, prêts et impatients à relever le défi.

On se dit que le plus dur est passé. La redescente par le col du Lautaret vers la Grave permet de souffler un bon coup. L’éboulement du tunnel du Chambon en 2015 n’a toujours pas été déblayé, et c’est l’itinéraire bis de contournement qui est emprunté, comme l’an dernier. Au pied de l’Alpe d’Huez, dernière difficulté du jour, reste 13km d’ascension, 1100m de dénivelé, 8% de moyenne et des portions à 12% sur les 2 premiers kilo!

Le froid et les nuages qui ne nous ont pas quitté depuis le petit matin (13°C à Bourg d’Oisans entre 7h et 8h du mat) se sont évanouis comme par miracle dans la descente du Galibier.

J’ai eu droit personnellement à un spectacle de toute beauté: le ciel d’un gris oppressant jusque là est tout d’un coup devenu d’un bleu éclatant et transparent. J’ai vu toutes les montagnes des Alpes se dessiner devant moi d’un seul coup. Il y en avait partout ! des cimes magnifiques, plus belles les unes que les autres ! un spectacle grandiose offert après plus 7 heures d’effort.

Et les 1éres pentes de l’Alpe d’Huez sous le soleil revenu font mal aux jambes!

François L me double comme un avion au virage 15 (la montée de l’Alpe fait 21 virages numérotés de bas en haut de 21 à 1) ! sacré FL, parti sans chambre à air, sans gants, une roue arrière mal serrée, un entrainement très limité, mais avec une énergie incroyable !!

Benoit s’offre une petite pause virage 16 à la Garde:

Benoit 8h40′

François L 8h53′

François A 8h55′

David 9h51′

Valérie 10h16′

Thierry 10h48′

Joel 11h46′

Les temps indiqués ici sont officiels et tiennent compte de l’arrêt de chronométrage de la descente du Glandon. Mon temps total est de 9h32′. C’est mon 5éme temps sur 10 participations. Mon record est de 8h47′ en 2012. Il y a 10 ans en 2007 mon temps était de 10h00. Que sera–t-il dans 10 ans ?

Le vainqueur de l’épreuve 2017 de la Marmotte cyclo est un jeune français de 20 ans Eddy Finé qui l’a emporté en 5h42’ (temps officiel) !